Publications des adhérents

des plus récentes aux plus anciennes ….

 

ROCHEGUDE Garrigue ou Cévennes

Pierre CHANTE
Jean-Claude LACROIX

Le Groupe d’Histoire en Cèze Cévennes de Rochegude (G.H.C.C)

Ce livre est une promenade à la rencontre d’un territoire et de son patrimoine. Il raconte l’histoire mouvementée des habitants d’une commune, partagée entre la garrigue et les Cévennes.
Ce livre accorde une place privilégiée aux photographies…  À toutes les pages, à tous les pas, comme dans une balade, les textes et les images donnent à entendre et à voir. Souvent ils se complètent, se prolongent…  Mais, comme dans une ballade, ils présentent aussi des récits différents qui peuvent être lus et entendus de façon autonome.
Ce livre offre à tous les amoureux du paysage, de la nature, de l’architecture et du patrimoine, le plaisir de prolonger leur promenade, en donnant du sens à ces traces, ces vestiges, ces bâtiments, ces vies engagées que des femmes, des hommes ont construits, pensés ou vécus, des temps préhistoriques au 21ème siècle.

Voir quelques pages

Pour se procurer le livre : pierre.chante@laposte.net 

 


Les laboureurs d’Amérique

Philippe ROUEN

L’histoire vraie, à peine romancée, d’Antoine Pintard, jeune protestant parti en 1687 de ses Cévennes natales pour découvrir le monde. Arrivé en Amérique plusieurs années après, il fera fortune et son arrière petit-fils, John, sera à l’origine de Wall Street et contribuera à la naissance du Père Noël.

 

Pour se procurer l’ouvrage :  Éditions Decoopman (boutique en ligne) : www.decoopman.com  (Prix : 25 €)

 


Les Trois Amants de Marianne

par Claude-Jean GIRARD

Ce livre met en scène trois hommes qui se sont pris de passion pour la République : Léon Gambetta, six fois élu parlementaire à Belleville et à Charonne, le polémiste Henri Rochefort et Louis Nathaniel Rossel délégué de la guerre sous la Commune, qui a toujours été pénétré de l’esprit de ses ancêtres cévenols de Saint Jean du Gard .

L’ouvrage raconte l’évolution de ces trois hommes qui se sont rencontrés, mais jamais tous les trois ensemble, et qui ont eu une approche différente mais passionnée de Marianne. Il pourrait être hasardeux de qualifier ce livre d’essai historique car il est écrit sous une forme vivante, romancée qui fait s’exprimer les différents interlocuteurs. Il a demandé un long travail de prospection car les rencontres ont été réelles, et une recherche prospective a été faite sur leur environnement.

L’auteur a introduit un être fictif auprès de Louis Nathaniel Rossel, car ce dernier était d’un caractère assez fermé et il fallait qu’il s’exprime. Ce personnage exilé de ses Cévennes, du village imaginaire de St Andéol de Ventalon (sic), porte le nom de Jean Deleuze et apparait dans quelques chapitres ainsi que dans la postface.

Claude-Jean Girard présentera son livre au cours de l’été 2015 à Chamborigaud, le 14 juillet puis dans dans l’ardèche à Laviolle le 18 juillet, Lalouvesc le 25 juillet, Lagorce le 26 juillet, Saint-Cirgues le 8 août et pour finir à Barjac (Gard)  le 23 août, au salon des Arts annuel.

 


Ponteils-et-Brésis sur la Régordane et la Césarenque

par Marie-Lucy DUMAS

Table des matières simplifiée
Le sommaire complet de chaque chapitre se situe en tête du chapitre.

Chapitre premier : Une commune au carrefour
Chapitre deux : Sainte-Marie de Ponteils, un prieuré rural de l’abbaye Saint-Chaffre du Monastier
Chapitre trois : Une vallée disputée par les seigneurs
Chapitre quatre : Les seigneurs Hérail de Brisis
Chapitre cinq : L’évolution de la population, de la préhistoire à nos jours
Chapitre six : 1262 à 1789 : 500 ans d’histoire ponteillaise et de la Cézarenque
Chapitre sept : Vie et survie de nos ancêtres du Moyen Âge au début du XXe siècle
Chapitre huit : De la Révolution à la Grande Guerre
La gazette de Ponteils
Chapitre neuf : La vie quotidienne de nos grands parents, au XXe siècle
Nos mémoires, nos parents et grands-parents
Chapitre dix : Les hameaux de Ponteils-et-Brésis

Documents historiques
Consuls, conseils municipaux et institutrices et instituteurs.
Chronologie
Sources et bibliographie
Index
environ 450 pages, avec cartes et phorographies. Table des matières simplifiée

En savoir plus

 


Des États dans l’État.

Les Etats de Languedoc, de la Fronde à la Révolution

par Stéphane DURAND, Arlette JOUANNA, Elie PÉLAQUIER,

avec le concours de Jean-Pierre DONNADIEU, Henri MICHEL.

Les États de Languedoc, assemblée délibérative composée des représentants du clergé, de la noblesse et du tiers état, ont géré la province de Languedoc depuis le XVe siècle jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Leurs séances étaient annuelles ; le vote était organisé par tête et non par ordre, originalité d’autant plus grande que le tiers disposait à lui seul du même nombre de voix que les deux premiers ordres réunis. À partir du milieu du XVIIe siècle s’est affirmé leur rôle politique et économique.

Outre la prérogative du consentement de l’impôt, pas toujours fictive, ils ont assumé des responsabilités croissantes dans le développement des voies de communication et la mise en valeur du territoire provincial. Leurs relations avec le pouvoir royal reposaient sur la négociation, le plus souvent déférente mais parfois traversée de tensions. Loin d’être des survivances archaïques d’un passé révolu, ils révèlent, par leur activité, un aspect méconnu de la monarchie, beaucoup moins centralisatrice et absolutiste qu’on ne le croit.

Publié avec le concours de l’équipe CRISES EA4424 de l’Université Paul Valéry (Montpellier III) et le Conseil Général de l’hérault (AD 34).

En savoir plus

Genève, Droz, 2014, 984 p.
ISSN 1420-7699
49.80€ TTC


Correspondance générale de La Beaumelle

L’édition de la Correspondance générale de La Beaumelle a obtenu le prix
Edouard Bonnefous 2013 de l’Académie des Sciences morales et politiques
.
Volume IX
1 juillet 1755-29 janvier 1756Auteur: La BeaumelleEditeurs : Hubert Bost, Claude Lauriol, Hubert Angliviel de La Beaumelle

Durant les sept mois couvert par ce volume La Beaumelle vit une intense période de travaux de rédaction et d’édition, troublée par des conflits.
Le libraire Gosse invoque le ‘droit de copie’ hollandais pour annoncer une rapide contrefaçon des Mémoires de Maintenon, et leur différend, qui s’étale au grand jour, provoque le trouble chez les souscripteurs. Le 14 août La Beaumelle découvre que le libraire Jolly imprime une contrefaçon. Celui-ci obtient le 18 août la saisie des volumes entreposés chez Fraissinet. La Beaumelle décide fin septembre d’imprimer lui-même une seconde édition. En octobre il intente un procès à Jolly qui ne se terminera que le 17 janvier 1756 par la signature d’un accord amiable lui permettant enfin de diffuser son ouvrage.
En novembre il commence à envoyer à l’abbé Trublet, sous l’enveloppe de Malesherbes, des volumes des Mémoires et des Lettres de la seconde édition, que celui-ci transmet aux dames de Saint-Cyr. La Beaumelle reçoit les remarques de l’abbé et les recommandations de ces dames, qui continuent à lui envoyer des copies de manuscrits.
Malgré les réticences manifestées par Saint-Cyr, La Beaumelle imprime les Lettres de messire Paul Godet des Marais, le confesseur de Mme de Maintenon, sous le nom de l’abbé Berthier. Début septembre il reçoit de l’abbé de La Chau une copie de la Pucelle de Voltaire en 14 chants et des documents inédits permettent de suivre l’impression de l’édition qu’il en réalise. Il en expédie des exemplaires hors de France à partir du 15 novembre, il en fait passer par courrier à ses relations début décembre, et il en fait entrer à Paris des ballots pour une vente sous le manteau à la mi-janvier. Trois rencontres en novembre et en décembre avec Maubert de Gouvest se concluent par le projet d’une nouvelle édition en commun. La Beaumelle participe également à la rédaction du Mémoire théologique et politique sur les mariages clandestins des protestants de France, et il s’intéresse aussi à l’Eloge de Montesquieu par Maupertuis. Parmi ses autres correspondants figurent notamment Henri Alexandre Catt, La Condamine, et Pierre Rousseau, qui sollicite son aide pour son Journal encyclopédique.

Dans ce volume, complément au tome VII : LB 2053a. La Beaumelle à Suzanne d’Arnal de Boiselève de Chamballan (Paris, début septembre 1754)
Collaborateurs : Patrick Andrivet, Claude Antore, Claudette Fortuny

Date de publication : Décembre 2013
Pagination: xxxii + 584 pp., 7 ill., hb (relié)
Prix 138 €
ISBN-13: 978-0-7294-1031-1

 


Le réveil des coeurs

Journal de voyage du frère morave Fries (1761-1762)

Le journal passionnant et passionné d’un frère morave.
Le 13 janvier 1761, un apothicaire de Montbéliard présente son passeport au postc-frontière de Collonges (aujourd’hui dans l’Ain). Sous cette couverture de clandestin, voyage un ancien pasteur luthérien ayant rejoint l’Église des frères moraves, Pierre Conrad Fries.
Envoyé pour « réveiller les cœurs » des protestants français sous la Croix, il parcourt le sud du pays,des Cévennes au Poitou, séjournant longuement à Lyon, Marseille, Nîmes, Alès, Montpellier, Montauban, Nérac, Orthez, Bordeaux, Tonneins, Arvert, Gémozac, Jarnac, Melle et Saint-Maixent…
Il est reçu par de multiples familles huguenotes et nombre d’anciens qui le protègent, participe à de nombreuses assemblées au Désert et, pendant deux mois, officie en Saintonge à la place d’un collègue malade.
Observateur d’une rare finesse, nourrie à la fois du piétisme morave et de l’esprit des Lumières, il dresse des portraits saisissants de ses rencontres, notamment ceux de pasteurs comme Paul Rabaut ou les frères Giberl…
Il termine son journal par ces mots désabusés : « Tout est triste dans le pays d’où je sors : j’ai vu le mal de cette pauvre nation que j’ai visitée, j’en ai parlé au Sauveur, j’en ai pleuré… »
Ses cahiers que Jean-Paul Chabrol, dans sa préface, compare à un « road movic spirituel », se révèlent une source inestimable concernant la vie sociale et religieuse des protestants français au moment des derniers soubresauts de la persécution (le pasteur Rochcttc, le marchand Calas), quelques mois avant la publication par Voltaire de son Traité sur la tolérance.
Cet inédit est présenté et annoté par deux historiens genevois, Dieter et Heidi Gembicki ; ils en tirent une analyse qui éclaire de façon lumineuse le voyage du frère Fries, tout en le resituant dans l’histoire intellectuelle et religieuse de l’Europe.

Originaire de Hambourg, Dicter Gembicki a suivi des études d’histoire à Francfort, parachevées à Genève avec une thèse dans le domaine de l’historiographie française. Spécialiste du XVIII terminologie des Lumières et lors d’une année sabbatique passée en Pennsylvanie, il rédige une élude sur les frères moraves. Depuis il publie des recherches sur ce mouvement piétiste qui révèle un aspect extrêmement vivant du siècle des Lumières.
Heidi Gembicki-Achtnich, historienne elle aussi, est issue d’une famille de tradition morave, et a été déléguée au synode européen de l’Unité des frères. Les deux chercheurs ont pu profiter de leurs compétences linguistiques et paléographiques et de leurs réseaux pour mener à bien l’édition d’une source qui, à plusieurs égards, posait des défis.

524 pages, format 170×240, 29 euros.
Commandes : Le Croît vif – 2, ruelle de l’Hospice – 17100 Saintes – 05 46 97 46 52 www.croitvif.com

 


Rochegude

Un CD sur l’histoire locale

Présenté le 12 juillet 2013 par Monique De Lucan-Claude Lacroix, Pierre Chante, ce CD regroupe toutes les brochures qui ont été éditées, depuis 10 ans, par le Groupe de Recherche sur l’Histoire de la Commune de Rochegude. Il présente un sommaire général qui permet de connaître rapidement les différents thèmes. De même chaque brochure, classée par année de parution, commence par une présentation des articles qu’elle contient.

Les thèmes abordés sont très variés avec des généalogies des familles, des thématiques plus générales comme Rochegude sous l’Ancien Régime ou pendant la Révolution, l’histoire des hameaux et des mas de la commune mais aussi des articles qui dépassent le cadre communal comme la canalisation de la Cèze…

Ce CD, dont la couverture est présentée ci contre, est vendu au prix de 10 Euros. Il est disponible à la mairie de Rochegude, aux heures d’ouverture du secrétariat, lundi, mardi, jeudi de 13H30 à 16 H, ou en prenant contact par téléphone au 06.11.09.79.19 ou par internet à l’adresse suivante : pierre.chante@laposte.net

 


Fraissinet de Fourques

Edition d’un opuscule sur l’église de Fraissinet-de-Fourques – 34 pages – maquette, tirage et brochure de Jacques Atger

(vente au profit du Foyer rural / sur place – 7 € – ou par correspondance – 9,50 € contact mireille.muller@gmail.com)

 

 

 

 

 


 

Les Sarrazins du Chambonnet

Une nouvelle publication de Marie-Lucy Dumas : histoire d’une famille de petits nobles de la commune de Ponteils et Brésis du XIIIe au XIXe siècles, avec généalogie, tableaux des apparentés, nombreux documents extraits du Chartrier du Chambonnet. Prix 15 euros, plus 4,15 euros en lettre verte, soit 19,15 €. (par chèque à l’ordre de M.L Dumas)

Passer commande à Gens et terroirs des Hautes Cévennes, Le Mas de Besses, 30450 Ponteils et Brésis

 

.

.